Lien vers le site internet de l'Organisation internationale de la Francophonie. Lien vers le site internet de l'Organisation internationale de la Francophonie. Lien vers le site internet de l'Organisation internationale de la Francophonie.
Profil
À propos de l'IFDD
Organigramme
Nouvelles
Actions de l'IFDD à travers le monde
Réalisations
Emplois
Conseil d'orientation
Statuts de l'IFDD
 

 Écrivez-nous
 Plan du site
Accueil : Profil : Nouvelles : Participation de l'IFDD à l'atelier de renforcement des capacités pour l’Afrique en vue de la réalisation des Objectifs 11 et 12 d’Aichi relatifs à la biodiversité (21-24 mars 2016, Entebbe, Ouganda)
Participation de l'IFDD à l'atelier de renforcement des capacités pour l’Afrique en vue de la réalisation des Objectifs 11 et 12 d’Aichi relatifs à la biodiversité (21-24 mars 2016, Entebbe, Ouganda)

Contexte : La Francophonie soutient la réalisation des Objectifs d'Aichi pour la biodiversité

Du 21 au 24 mars 2016 s'est tenu à Entebbe en Ouganda un atelier de renforcement des capacités pour l'Afrique en vue de la réalisation des Objectifs 11 et 12 d'Aichi relatifs à la biodiversité, organisé par le Secrétariat de la Convention sur la diversité biologique. Il a réuni l'ensemble des pays africains, y compris les francophones et s'inscrivait dans le cadre d'une série d'ateliers de renforcement des capacités organisés suite à la requête de la Conférence des Parties à la Convention sur la diversité biologique au paragraphe 10 de sa décision XI/24. Au paragraphe 1(b) de cette décision, les Parties ont été invitées, conformément aux circonstances nationales, à entreprendre des efforts majeurs, avec un soutien approprié, pour réaliser tous les éléments de l'Objectif d'Aichi pour la biodiversité 11.

Cet atelier était attendu par les délégués des pays puisque la quatrième édition des Perspectives mondiales de biodiversité (PMB-4) a rapporté des niveaux variables d'avancement pour la réalisation des éléments de l'Objectif d'Aichi pour la biodiversité 11  (protéger au moins 17% des zones terrestres et 10% des zones marines et côtières ainsi que la représentation écologique, la couverture des zones qui sont particulièrement importantes pour la diversité biologique, l'efficacité de la gestion, la gouvernance et l'intégration des aires protégées dans l'ensemble du paysage terrestre et marin).

Outre cela, les éléments de l'Objectif d'Aichi pour la biodiversité 12 (espèces menacées connues et état de conservation des espèces en déclin) n'ont pas connu de progrès global significatif et nécessitent un engagement et des actions concrètes pour favoriser leur mise en œuvre.

L'Institut de la Francophonie pour le développement durable, qui soutient les pays francophones dans la mise en œuvre de stratégie 2011-2020 pour la biodiversité à travers des plans et programmes nationaux en phase avec la réalisation des Objectifs d'Aichi, a été invité par le Secrétariat de la Convention sur la diversité biologique à prendre part à l'atelier.

Conclusions

L'atelier a permis de recueillir une quantité importante d'informations quantitatives et d'autres éléments sur l'état des divers éléments des Objectifs 11 et 12 d'Aichi pour chaque pays. Des actions prioritaires pour chaque pays ont été également déterminées sur la base des données disponibles. Il reste donc généralement beaucoup d'efforts à entreprendre pour la création de nouvelles aires protégées, la meilleure gouvernance de ceux qui existent et la protection optimale des espèces en déclin. Les délégués des pays en fonction des besoins nationaux ont proposé des actions prioritaires à développer et à soutenir pour les cinq prochaines années.

Les participants à l'atelier d'Entebbe
Les participants à l'atelier.

Dans l'ensemble, les propositions des différents pays recoupent :

  • les éléments pertinents des Objectifs 11 et 12 d'Aichi relatifs à la diversité biologique, notamment l'état, les lacunes et les occasions à exploiter,
  • les pistes à exploiter et les engagements contenus dans les stratégies et plans d'action nationaux pour la diversité biologique, le Programme de travail relatif aux zones protégées élaboré au titre de la Convention sur la diversité biologique et autres documents nationaux de planification, la liste des mesures prioritaires réalisables et ciblées d'ici à 2020,
  • les exigences et les attentes en matière de mise en œuvre des feuilles de route régionales (besoins financiers, orientation technique et renforcement des capacités).

    Sur ce dernier point, ils ont souligné l'importance du soutien des partenaires du Secrétariat de la Convention sur la diversité biologique, notamment l'IFDD.

Par ailleurs, les délégués des pays ont bénéficié d'un renforcement des capacités en matière de gouvernance et d'équité des aires protégées. Cela a permis de les doter en connaissances approfondies du bien-être humain, de la gouvernance des aires protégées et de la conservation fondée sur les droits, ainsi que des aptitudes en communication. La formation a été suivie de débats en sous-groupes, du travail de groupe, la présentation d'études de cas et des débats en plénière qui ont permis de dégager des idées pertinentes sur l'élaboration des systèmes d'aires protégées, des Projets de conservation communautaires, le travail d'équipe sur l'équité et la conservation fondée sur les droits, une analyse commune des cas de gouvernance équitable, notamment les lacunes, les besoins et les occasions à exploiter. Le représentant de l'IFDD a animé les sous-groupes de travail francophones.

M. Issa Bado, Attaché de programme, représentant de l'IFDD à l'atelier
M. Issa Bado, Attaché de programme, représentant de l'IFDD à l'atelier.

Perspectives

Les délégués des pays ont reconnu et relevé des insuffisances dans la mise en œuvre des Objectifs 11 et 12 d'Aichi, notamment au niveau de la mise à jour des données, de la gestion et les modes de gouvernance des aires protégées. Il est ressorti également que des opportunités de création et de gestion d'aires protégées transfrontalières existent et peuvent être exploitées dans plusieurs pays francophones, notamment en Afrique de l'Ouest et en Afrique Centrale.

À l'issue de l'atelier, les participants ont fait des recommandations pour une meilleure gestion et une meilleure gouvernance des aires protégées en vue de la réalisation des Objectifs 11 et 12 d'Aichi. Ils ont souhaité enfin que des décisions soient prises à la prochaine Conférence des Parties à la Convention sur la diversité biologique pour soutenir les pays dans leurs efforts afin de rendre possible des mesures correctives favorables à la réalisation des Objectifs 11 et 12 à l'horizon 2020.



:: haut de la page
 
:: IFDD

Profil | Domaines d'intervention | Réseaux | Documentaires | Agenda


56, RUE SAINT-PIERRE - 3e étage - QUÉBEC G1K 4A1 CANADA TÉL. 1 418 692 5727
TÉLÉCOPIE 1 418 692 5644 COURRIEL ifdd@francophonie.org
© Organisation internationale de la Francophonie.

Site conçu et réalisé par