Lien vers le site internet de l'Organisation internationale de la Francophonie. Lien vers le site internet de l'Organisation internationale de la Francophonie. Lien vers le site internet de l'Organisation internationale de la Francophonie.

Accueil : Domaines d'intervention : Axe : Projet : Activité : Opération

[+] Pour en savoir plus sur la programmation de l'IFDD relative à cette opération

L'OIF participe au Sommet Spécial des Nations Unies sur le développement durable

Dernière mise-à-jour: 2 octobre 2015
Responsable du projet : NGO-SAMNICK, E. Lionelle

Début de l'opération : 24 septembre 2015
Fin de l'opération : 28 septembre 2015
Lieu de l'opération : New York [États-Unis]

Description

 bann_sommet_odd

L’Organisation internationale de la Francophonie (OIF) a été active lors des différents foras internationaux sur le développement durable. Au XIVe Sommet de la Francophonie, tenu à Kinshasa (République Démocratique du Congo) en octobre 2012, les Chefs d’Etat et de Gouvernement se sont engagés à « soutenir l’élaboration des Objectifs de développement durable (ODD) » et à « mettre en œuvre le Programme de Développement des Nations Unies pour l’après 2015 ». Cet engagement a été renouvelé au XVe Sommet de Dakar de novembre 2014 « pour l'adoption du Programme de développement des Nations Unies pour l'après-2015 visant l'élimination de la pauvreté et la promotion du développement durable, en tenant compte des principes directeurs sur l'extrême pauvreté et les droits de l'Homme».

Dans le cadre du Sommet des Nations unies sur le développement durable et de la 70e Session de l’Assemblée générale des Nations Unies, l’OIF s’est mobilisée pour assurer une présence forte et active de la communauté francophone.

TEMPS FORTS :

1.    Allocution de la Secrétaire générale de la Francophonie en séance plénière

Dans son allocution prononcée le 25 septembre 2015 en séance plénière du Sommet des Nations unies sur le développement durable, Mme Michaëlle Jean, Secrétaire générale de la Francophonie, a assuré que l’OIF s’engage résolument en faveur de ce programme ambitieux de développement et restera mobilisée jusqu’au bout pour qu’un accord ambitieux et durable soit atteint à Paris, lors de la CdP21, mentionnant à cet égard les actions menées avec l’Institut de la Francophonie pour le développement durable afin de renforcer les capacités des équipes de négociation des pays les plus vulnérables et d’assurer la réalité du multilinguisme dans ces négociations. 
Mme Jean a fait remarquer qu’il faudrait répondre à la mondialisation des problèmes par une mondialisation de la solidarité et des partenariats.  Sans renier la responsabilité propre de chaque État dans la réalisation des objectifs, elle a rappelé que la responsabilité était aussi collective, impliquant les organisations internationales, régionales, non gouvernementales, ainsi que les entreprises privées.
Mme Jean a également prévenu qu’il faudrait ajouter aux objectifs fixés aujourd’hui les conséquences des « conflits que nous avons laissé métastaser » et les conséquences de « cette pauvreté sur laquelle nous avons trop longtemps fermé les yeux et qui se compte aujourd’hui en centaines de milliers de migrants ».  Soulevant l’urgence, elle a appelé à « poser des gestes concrets, tout de suite, maintenant », sans se contenter de gérer ces conséquences au coup par coup mais en agissant plutôt sur les causes.  Elle a ainsi donné l’exemple de ce que fait l’OIF en matière d’éducation et de formation, en matière de paix, de démocratie et de droits de l’homme, ainsi que sur le plan économique avec notamment une stratégie axée sur l’emploi des femmes et des jeunes.
Cliquer ici pour télécharger le discours de Mme Michaëlle Jean

sgoifnysept2015a_400  sgoifnysept2015b_400

2.    Organisation de deux évènements francophones majeurs :

Concertation des ministres francophones des Affaires étrangères

En marge de la 70e session de l’Assemblée générale des Nations Unies à New York, la concertation des ministres francophones des Affaires étrangères présidée par le Ministre sénégalais des Affaires étrangères et des Sénégalais de l’extérieur, Monsieur Mankeur Ndiaye, et en présence de Mme Michaëlle Jean, Secrétaire générale de la Francophonie, a été organisée le 26 septembre 2015. Une quarantaine de délégations nationales étaient représentées à cette concertation.
concertoifmaenysept2015m_400
Mankeur Ndiaye (Senegal) et Michaëlle Jean (OIF)  (© RPNY/IFDD)

Dans son propos luminaire, M. Ndiaye a souligné le rôle important de la Francophonie dans les relations internationales et son attachement aux valeurs de démocratie, des droits humains et de solidarité entre ses membres. Il a souligné la nécessité d’une plus grande mobilisation pour la mise en œuvre des recommandations du XVe Sommet de la Francophonie de Dakar.
Evoquant "un moment décisif pour la Francophonie et toute la communauté internationale, un moment chargé d’espoirs et de promesses, avec l’adoption du nouveau programme de développement durable pour l’après-2015", Mme Jean a pour sa part souligné le travail de la Francophonie dans la mise en œuvre de sa Stratégie économique et de sa Stratégique jeunesse. Elle a mis en exergue les questions migratoires, la lutte contre le terrorisme et la conférence de Paris sur le Climat en 2015.
Plusieurs ministres francophones des affaires étrangères ont ensuite pris la parole pour réitérer l’attachement de leur pays à la Francophonie et l’importance d’une plus grande concertation francophone sur les questions internationales.

Manifestation francophone de haut niveau

L'Organisation internationale de la Francophonie a organisé, le lundi 28 septembre 2015, au Siège des Nations unies, une manifestation francophone de haut niveau sur le thème: « Objectif 2030 : Une dynamique francophone pour le succès du nouveau Programme de développement durable » sous la présidence de S.E.Mme Michaëlle Jean, Secrétaire générale de la Francophonie.

Lors de cette concertation, plus de 260 participants provenant d’une quarantaine d’États et gouvernements, de l’Assemblée parlementaire de la Francophonie, des organisations internationales et de la société civile se sont retrouvés pour lancer, dès son adoption, une forte dynamique pour la mise en œuvre du Programme de développement durable à l’horizon 2030 dans l’espace francophone.

Dans son allocution, Mme Jean a insisté sur la responsabilité des dirigeants politiques de créer un nouveau modèle et une vision pour le développement. Elle a fait un plaidoyer pour une meilleure  inclusion de la jeunesse dans les décisions politiques afin d’assurer le succès du Programme de développement durable à l’horizon 2030. En rappelant qu'il n'y avait pas de développement sans éducation, elle a annoncé la création d'un Institut francophone de l'éducation pour mieux faire entendre les jeunes et stimuler leur innovation.

En présentant l’Institut de la Francophonie pour le développement durable (IFDD), Monsieur Jean-Pierre Ndoutoum, son directeur, a souligné la nécessité d’agir maintenant en citant le Secrétaire général des Nations unies "Il n’y a pas de plan B car il n’y a pas de planète B".

A cette occasion, les jeunes francophones ont lancé un Appel issu de la campagne « J’ai à cœur ma planète »  pour un avenir solidaire et durable.

jai_a_coeur_planete

S.E.M. Macky Sall, Président du Sénégal, Président du Sommet de la Francophonie, a honoré la manifestation de sa présence, accompagné du Président Boni Yayi du Benin. Il a décrit les défis et les objectifs à atteindre. L'espace francophone représente environ 14% de la population mondiale. Le défi pour le citoyen francophone citoyen est d’avoir accès aux ressources disponibles. Pour cela, la création des chambres consulaires est nécessaire pour accroître le commerce intra-francophone. La Francophonie doit soutenir et accompagner la formation technique et les initiatives privées. La mobilité et la libre circulation des citoyens francophones, y inclus les étudiants et les chercheurs de même que leurs les produits sont de plus des enjeux importants dans la zone francophone.

S.E.M. Boni Yayi
, Président du Bénin, a, quant à lui, mis l’accent sur la nécessité de lutter rigoureusement contre les changements climatiques. Il a exhorté la communauté francophone à faire de la Cdp 21 un succès pour la planète et les hommes.

Un débat thématique a été engagé :

Prenant également part à la rencontre, Mme Irina Bokova, Directrice générale de l'UNESCO, s’est félicitée de l'appel lancé par la jeunesse francophone. Elle a souligné que les jeunes francophones doivent faire de la solidarité un objectif de développement. Elle a également fait l’éloge de l’éducation et la culture comme des moteurs  pour l’appropriation et la pérennisation du programme de développement pour l’après 2015. A ce titre, elle a salué le lien fort qui existe entre les deux « organisations sœurs ». En reconnaissant la diversité de l’espace francophone, elle a renouvelé l'engagement de l'UNESCO à participer et à soutenir la dynamique francophone.

TÉLÉCHARGEZ LE PROGRAMME DE CETTE CONCERTATION DE HAUT NIVEAU.

 eventoifnysept2015l_400 eventoifnysept2015f_400 eventoifnysept2015b_400
eventoifnysept2015j_400 eventoifnysept2015k_400 eventoifnysept2015e_400
eventoifnysept2015c_400 eventoifnysept2015g_400 eventoifnysept2015a_400
eventoifnysept2015i_400 eventoifnysept2015d_400 eventoifnysept2015h_400

3.    Rencontres bilatérales de haut niveau :

La Secrétaire générale de la Francophonie a rencontré plusieurs Chefs d’Etat et/ou de gouvernement, ministres et autres hautes personnalités politiques, le Secrétaire générale de l’ONU, des hauts responsables du Système des Nations Unies et d’autres organisations intergouvernementales.
Les questions ont porté sur des questions d’actualité aux niveaux sous-régional, régional et international, ainsi que sur le renforcement de la coopération multilatérale.

sgoif_bankimoon_sept2015_400  sgoif_amohamed_sept2015_400

4.    Communication en faveur du Programme de développement durable d’ici 2030 :

A l’occasion de l’évènement francophone de haut niveau sur le développement durable du 28 septembre 2015, les résultats du concours de journalisme sur le développement durable,  « Objectif 2030 », ont été publiés. Lancé dans le cadre du Mois de la Francophonie à New York, ce concours avait pour but de valoriser les meilleures analyses journalistiques rédigées en langue française sur les enjeux des Objectifs de Développement Durable (ODD).
Au regard de l’importance des acteurs de l’information et de la communication pour favoriser l’appropriation des enjeux du développement durable, l’OIF, à travers sa Représentation permanente auprès des Nations unies à New York et son Institut de la Francophonie pour le développement durable, a lancé un concours de journalisme sur le développement durable, intitulé « Objectif 2030 ». Une soixantaine d’articles venant de 17 pays (Algérie, Belgique, Benin, Burkina Faso, Cameroun, Canada, Congo, Côte d’Ivoire, France, Guinée, Sénégal, Togo, Haïti, Mali, Maroc, Mauritanie et RDC) ont été présentés.
Les 12 articles présélectionnés ont été repris dans un magazine spécial  sur le développement durable. Les auteurs des six meilleurs articles  recevront chacun un chèque de 2000 à 500 dollars. Tous les autres candidats présélectionnés recevront des lots en nature (livres, matériel promotionnel...).
En outre, 150 exemplaires du 100e numéro de la revue Liaison Énergie-Francophonie (LEF)  intitulé « 2015, une année particulière dans l’histoire du monde » ont été distribués à la communauté francophone.

  couv_objectif_2030_400    635_Couv_LEF100_petit 

5.    Soutien de l’enseignement bilingue dans le système éducatif en Amérique du Nord :

En marge du Sommet des Nations unies sur le développement durable, le Chef du gouvernement de la République tunisienne, Monsieur Habib Essid, a procédé, le 27 septembre 2015 à New York, au parrainage de la New York French American Charter School (NYFACS), en présence de la Secrétaire générale de la Francophonie, Michaëlle Jean. La NYFACS est la première école publique bilingue à New York. Située à Harlem, elle compte 275 élèves, de 80 nationalités.
Le Premier ministre a indiqué que ce parrainage se voulait « une expression de solidarité à l’égard de la mission académique multiculturelle de l’école et un hommage à la vocation première de l’Organisation internationale de la Francophonie, celle de conforter le multilinguisme dans le monde ». Il a ajouté que la Tunisie restait « convaincue que le multilinguisme favorise et nourrit la diversité culturelle ainsi que la richesse de nos savoirs et de nos identités ».
« La Francophonie, ce n’est pas vouloir défendre la seule langue française, c’est vouloir défendre toutes les langues, c’est vouloir défendre toutes les cultures qui trouvent à s’exprimer dans leurs différentes langues, c’est vouloir défendre leur égale dignité » a poursuivi Michaëlle Jean.
Ce parrainage est mis en œuvre dans le cadre de l’initiative « Parrainer une école ». Celle-ci vise à soutenir l’enseignement bilingue (français-anglais) dans les écoles publiques aux Etats-Unis, en particulier à New York, par les Missions permanentes et les consulats francophones. Par cette coopération pédagogique, culturelle et technique avec la NYFACS, la Tunisie participe au renforcement de l’enseignement du français.
L’initiative « Parrainer une école » a été lancée par la Représentation permanente de l’OIF auprès des Nations unies, et l’association « Education en Français à New York » (EFNY), le 20 mars 2015, à l’occasion de la Journée internationale de la Francophonie – également Journée de la langue française aux Nations unies.

ecole_sgoifnysept2015c_400  ecole_sgoifnysept2015f_400
Mme Jean et M. Habib Essid, Premier Ministre de la Tunisie, entourés des élèves de l'école (© RPNY/IFDD)

ecole_sgoifnysept2015b_400  ecole_sgoifnysept2015g_400
Parrainage de l’école New York French American Charter School  (© RPNY/IFDD)

Pour plus d’informations sur ces manifestations cliquez ici.

Responsable du projet : NGO-SAMNICK, E. Lionelle.
Assistante du projet : SCHIETTECATTE, Claire.

 

LES MÉDIAS EN PARLENT :

RFI

UNESCO (Service de presse)


Radio des Nations Unies

Radiodiffusion Télévision Sénégalaise

APS Sénégalaise

RSE Magazine

Le Soleil

Agence d’information d’Afrique centrale

Leral net

Agence News Press

 

56, RUE SAINT-PIERRE - 3e étage - QUÉBEC G1K 4A1 CANADA TÉLÉPHONE 1 418 692 5727
TÉLÉCOPIE 1 418 692 5644 COURRIEL ifdd@francophonie.org
© Organisation internationale de la Francophonie.