Lien vers le site internet de l'Organisation internationale de la Francophonie. Lien vers le site internet de l'Organisation internationale de la Francophonie. Lien vers le site internet de l'Organisation internationale de la Francophonie.

Accueil : Domaines d'intervention : Axe : Projet : Activité : Opération

[+] Pour en savoir plus sur la programmation de l'IFDD relative à cette opération

Séminaire régional sur la prise en compte des enjeux environnementaux et sociaux dans le développement des infrastructures électriques en Afrique

Dernière mise-à-jour: 18 avril 2017
Responsable du projet : NGO-SAMNICK, E. Lionelle

Début de l'opération : 2 mai 2017
Fin de l'opération : 5 mai 2017
Lieu de l'opération : Abidjan [Côte d'Ivoire]
Responsable de l'opération : NGO-SAMNICK, E. Lionelle

Description

visueldu_sminaire_hse_du_2au5mai_2017_400 

Le projet « Maîtrise des outils de gestion de l'environnement et de promotion de l'économie verte » de l'Institut de la Francophonie pour le développement durable (IFDD), organe subsidiaire de l'Organisation internationale de la Francophonie (OIF), appuie l'Association des Sociétés d'Électricité d'Afrique (ASEA) avec la participation de la Banque Africaine de Développement (BAD), pour la tenue d'un séminaire régional portant sur « la prise en compte des enjeux environnementaux et sociaux dans le développement des infrastructures électriques en Afrique ».

 

Le contexte

Malgré l'abondance des gisements énergétiques, le continent africain est sous équipé en centrales de production électrique. Les capacités électriques installées ne satisfont pas la demande, une grande part de la population africaine n'a pas accès à l'énergie et les réseaux de transport d'électricité sont obsolètes. En plus, la croissance économique des dernières années en Afrique fait croitre la demande en énergie électrique. Dans cette nouvelle dynamique, plusieurs grands travaux d'électrification sont prévus ou en cours dans le cadre de différents programmes de développement des infrastructures électriques sur le continent africain, notamment pour assurer l'accès universel à l'électricité.

Dans cette optique, les sociétés africaines d'électricité jouent un rôle crucial pour la protection et la gestion de l'environnement.  En tant que principales actrices du secteur électrique, elles devront réaliser les études et veiller à la prise en compte et à la sensibilisation des parties prenantes, dès le stade initial de l'évaluation environnementale et sociale, afin de déboucher sur des projets conformes à présenter lors des appels d'offres des partenaires techniques et financiers.

Très souvent, les différentes études d'impact environnemental et social sont réalisées par les cabinets de conseil internationaux qui possèdent les compétences avérées en la matière. Les responsables Hygiène Sécurité et Environnement (HSE) des sociétés d'électricité doivent ensuite assurer la mise en œuvre des Plans de Gestion Environnementale et sociale (PGES) avec le suivi et la surveillance des administrations compétentes. Toutefois, les responsables HSE concernés ne possèdent pas nécessairement les compétences nécessaires pour assurer cette mission.

Il s'avère donc nécessaire de renforcer les capacités des parties prenantes, notamment les responsables HSE et les cadres des ministères et organismes publics compétents.  Pour faciliter cette action concertée de renforcement des capacités environnementales et sociales dans le développement des infrastructures électriques en Afrique, l'Association des Sociétés d'Electricité d'Afrique (ASEA) joue un rôle capital pour l'harmonisation, la mutualisation et le partage des connaissances, des compétences et des savoir-faire.

En effet, son initiative continentale Réseau Africain des Centres d'Excellence en Electricité (RACEE) soutenue par la Banque Africaine de Développement (BAD), l'Agence Française de Développement (AFD) et les Sociétés d'Électricité d'Afrique (SdE) offre un cadre idoine pour améliorer la performance du secteur de l'électricité et intensifier les échanges régionaux grâce au renforcement des capacités techniques et managériales dans les différents domaines, ainsi que la gouvernance du secteur. Malheureusement, dans le cadre du financement obtenu de la BAD et de l'AFD, la mobilisation des Responsables  chargés de l'hygiène, de la sécurité et de l'environnement (HSE) des sociétés d'Électricité (SdE) autour des grands enjeux environnementaux et sociaux n'a pas été prise en compte.

Le public visé

Action de coopération entre l'ASEA et l'IFDD-OIF, le séminaire vise à former une cinquantaine de responsables des sociétés africaines d'électricité en charge de l'Hygiène, la sécurité et l'environnement sur la prise en compte des enjeux environnementaux et sociaux dans le développement des infrastructures électriques.

 

Les objectifs

Cette formation mettra  un accent sur la fonction environnement dans les sociétés d'électricités, la sensibilisation des décideurs pour l'intégration de l'environnement, les exigences environnementales des bailleurs de fonds et les méthodes d'évaluation environnementale et sociale pour les projets d'électricité.

Elle vise aussi à : 

  • Sensibiliser et faciliter les concertations et échanges des parties prenantes sur les méthodes harmonisées d'évaluation environnementale et les directives sectorielles partagées.
  • Réfléchir sur la formation continue des responsables HSE et les électriciens HSE par les recommandations pour le développement des cours en ligne sur l'évaluation environnementale avec des études de cas ciblées sur l'électricité en Afrique.

 

Télécharger le programme détaillé de la formation.

56, RUE SAINT-PIERRE - 3e étage - QUÉBEC G1K 4A1 CANADA TÉLÉPHONE 1 418 692 5727
TÉLÉCOPIE 1 418 692 5644 COURRIEL ifdd@francophonie.org
© Organisation internationale de la Francophonie.